Excellent
Noté 9,5/10 selon 376 avis voyageurs vérifiés Shanti Travel Trustpilot
Voyage Rajasthan - Shanti Travel
 +91.11.46.07.78.00
Devis gratuit

Présentation du Rajasthan

Le Rajasthan est un condensé d'Inde, de par la façon d’y vivre, les religions pratiquées et les mœurs des Rajahsthanis. Mais le Rajasthan offre aussi une grande diversité culturelle et naturelle, avec ses innombrables palais et Forts, ses cités anciennes, ses temples ciselés, ses festivals hauts en couleur, ses paysages désertiques et montagneux. Retrouvez ici toutes les informations utiles pour préparer votre voyage.

 

Géographie

Rajasthan map

Le Rajasthan : le plus grand état d'Inde

L'Etat le plus grand de l'Inde en termes de superficie, le Rajasthan couvre 10% de la surface du pays. Deux régions principales sont identifiables: la partie Ouest du Rajasthan est verte et boisé, tandis que, de l'autre coté des Aravellis, sa partie Est présente uniquement un désert, des vallons et des collines. La différence de végétation et de couleur des deux régions du Rajasthan est dûe à l'influence des Monts Aravallis jouant un rôle de frontière climatique naturelle pour les pluies et la mousson.

L'Ouest désertique du Rajasthan et son désert du Thar

La partie Ouest, très peu peuplée, abrite le Désert du Thar avec ses petits villages éparses et les magnifiques cités de Jodhpur, Jaisalmer et Bikaner. Découvrez cette région unique avec notre voyage 'Désert du Thar et Mont Aravellis'

L'Est du Rajasthan, ses cultures et ses rivières

L'Est du Rajasthan est le total contre-pied de l'Ouest. Cette zone très irriguée et disposant de nombreuses précipitations a permis aux rajasthanis d'y installer de grandes zones de culture. Plusieurs rivières irriguent la région. Les principale est la Chambal. La partie Est du Rajasthan est aussi celle qui reçoit le plus de précipitations et possède une densité de population assez importante. Jaipur, Kota, Bundi, Ajmer sont quelques une des grandes villes bâties dans cette région.

Les Monts Aravellis

Une chaine montagneuse - les Monts Aravellis - l'une des plus anciennes formations géologiques du monde, séparent ces deux régions, sur près de 700 km et qui culmine en son plus haut point à 1722 m et abrite Udaipur, la capitale de l'ancien Royaume du Marwar, appelée aussi la ''Venise de l'Orient''.Les lacs du Rajasthan : artificiels ou salés

Voyage au pays des maharajas

Le Rajashtan, ancien pays des Maharajas, des princes et des comptes des Mille et une Nuits a été l'un des états les plus riches d'Inde. L'héritage architectural inclut donc des lacs artificiels par dizaine construits à cette période. D'autre part, les lacs naturels sont souvent salés. Le plus grand est celui de Sambhar près de Jaipur, qui est encore exploité pour son sel.

Histoire

Rajasthan

Le Rajasthan ou l'histoire du Nord de l'Inde

Le Rajasthan est habité depuis la préhistoire, notamment dans sa partie orientale. L'Histoire du Rajasthan est très liée à l'Histoire de l'Inde, en particulier de l'Inde du Nord, avant de se démarquer à la fin du Moyen âge jusqu'a l'époque moderne avec l'essor des Rajputs.

Au IIIe millenaire avant J.-C..

La premiere grande civilisation du Rajasthan est la très élaborée civilisation de l'Indus. Elle abrite des cultivateurs, des artisans et des commerçants sur un grand territoire regroupant la partie Sud-Est de l'actuel Pakistan, mais aussi le Rajasthan et le Gujarat.

Au IIe millenaire avant J.-C. : les invasions Aryennes

Cette periode coincide avec les premières invasions aryennes (du terme indien Aryas) venues du Nord-Ouest, qui submergent la civilisation de l'Indus. L'implantation de ces conquérants aura une influence déterminante sur le développement ultérieur de la civilisation aryenne, avec l'introduction d'une nouvelle structure politique et sociale - le système des castes - une nouvelle langue - le sanskrit - et une nouvelle religion - le vedisme, qui evoluera ensuite vers l'hindousime.

Au Ier siècle avant J.C. : l'empire Maurya

L'Empire Maurya domine la plus grande partie de l'Asie du Sud. Ashoka, l'Empereur le plus emblématique de cette periode fut un ardent propagateur du bouddhisme.

Du Ier siècle avant J.C. au IIIe siècle après J.C.

Les invasions depuis l'Ouest se succèdent et les influences culturelles grandissent et se mélangent de plus en plus.

Du IVe au VIe siècle après J.C. : l'empire Gupta

L'Empire Gupta réunifie tout le Nord de l'Inde. Epoque de prosperité et de grande activité artistique, la période Gupta est considerée comme l'âge d'or du classicisme indien. Il reste encore des traces de cette explosion artistique dans certaines villes du Rajasthan : près de Jodhpur et à Jhalawar. Malgré tout, l'héritage le plus important de ce régime Gupta reste l'impressionnante collection de poêmes Sanskrits.

Du VIe au XVe siècle après J.C.: l'apparition des Rajputs

Le Rajasthan voit l'apparition et le développement avec plus ou moins de succès des fiefs et états Rajputs. Les Rajputs sont composés de nombreux clans parfois amis, parfois ennemis. Malgré de nombreuses invasions musulmanes durant cette periode, les Rajputs résistent et la civilisation indienne s'épanouit dans tout son raffinement, avec notammment l'édification des temples de Khajuraho ou des sanctuaires de Mont Abu. Le XVème siècle constitue l'âge d'Or sur le plan militaire des Etats Rajputs du Mewar (région d'Udaipur) et du Marwar (région de Jodhpur).

Du XVIe siècle au XVIIIe siècle après J.C. : les invasions Moghols

L'Inde du Nord voit arriver de nouveaux envahisseurs venus d'Asie Centrale, les Moghols, qui fondèrent l'Empire Moghol . La premiere période fut très violente et les Rajputs durent se replier et organiser une résistance active. Puis vint Akbar, l'Empereur le plus emblématique de la période moghole, qui voulut gouverner son empire en souverain indien et mena une politique religieuse libérale et tolérante. Il eut l'ambition d'unifier son empire et employa face aux princes Rajputs une double politique à la fois militaire et diplomatique. Cette politique porta ses fruits avec les Rajas qui firent allégeance, à l'exception notoire du Royaume du Mewar, qui resta intransigeant. Les deux empereurs suivants - Jahangir et Shah Jahan (qui édifia le célèbre Taj Mahal) - poursuivirent avec les souverains Rajputs la même politique d'alliance et de vassalité honorable. Cette période fut économiquement et artistiquement prospère. La situation changea avec l'arrivée au pouvoir d'Aurangzeb, fanatique religieux et souvereain autoritaire. Une rébellion contre son intolérance religieuse apparut et ce fut le début du déclin de l'Empire Moghol.

Au XVIIIe siècle après J.C.

Cette période moderne fut plus que néfaste pour le Rajasthan. Les incursions des Mahrattes (originaires de Bombay) et la décomposition de l'empire Moghol ont appauvri la région.

Au XIXe siècle après J.C. : les Anglais

C'est la période de la montée en puissance de la domination anglaise. La Compagnie des Indes Orientales avait implanté des comptoirs commerciaux sur les côtes de l'inde à partir du XVIIe siècle, avant de s'installer dans tout le Nord de l'Inde, profitant de la décadence moghole. En 1818, lassés par l'oppression des Mahrattes et les pillages de brigands venus de l'Ouest, les maharajas signèrent des accords avec les Anglais pour obtenir la protection de leur armée. En échange, ils reconnurent la tutelle britannique tout en conservant leurs pouvoirs à l'intérieur de leurs Etats. En 1877, après la célèbre révolte de Cipayes, l'Inde fut gérée directement par la Couronne britannique qui sut parfaitement se concilier les princes Rajputs, en les gratifiant de titres prestigieux et en leur laissant la liberté totale de gouverner leurs Etats comme bon leur semblait.

Au XXe siècle après J.C.: deux périodes en une

Cette période est découpée en deux parties bien distinctes. Les maharajas continuèrent à gouverner leur Royaume en fidèles alliés de la Couronne durant la première moitié du siècle, alors que dans le même temps, un mouvement nationaliste de contestation contre l'occupant se mettait en marche, avec à sa tête le célèbre Gandhi et le parti du Congrès avec son jeune leader Jawaharlal Nehru. C'est l'âge d'or pour les Maharajas qui vivent dans un luxe exubérant et raffiné : palais aux murs incrustés de pierres précieuses, parades d’éléphants carapaçonnés de tissus et pierres semi-précieuses, festivités durant plusieurs semaines, chasses aux tigres, Rolls Royce. Mais au lendemain de la seconde guerre mondiale, le 15 août 1947, les Anglais finirent par accorder à l'Inde son indépendence, qui eut un double impact : d'une part la partition entre l'Inde et le Pakistan, séparation devenue inévitable en raison de l'hostilité attisée entre musulmans et hindous, et d'autre part celui de l'intégration des Etats Rajputs à la jeune république indienne. Une fois l'Inde devenue indépendante, les princes durent renoncer à leurs pouvoirs. Cette deuxieme partie du siècle débuta par un exode massif de plus de 20 millions de personnes consécutif à la partition, suivi de la première guerre entre l'Inde et le Pakistan au sujet du Cachemire en 1948. La deuxieme guerre eut lieu en 1965, puis la troisième en 1971 qui déboucha sur l'indépendance du Pakistan Oriental, le Bangladesh. L'Inde devint la ''plus grande democratie du monde'', largement dominée politiquement par la dynastie ''Nehru-Gandhi'' et le parti du Congrès . De l'indépendance jusqu'à 1991, la politique économique fut socialisante et étatique et l'Inde fut un des grands leaders des pays non alignés. La chute de l'Union Soviétique coincida avec la libération économique. S'ensuivit l'emergeance d'une grande classe moyenne et une course à la consommation qui stimula la croissance économique (+ 5 a 8 % par an) et l'écart se creusa entre l'Inde traditionnelle des campagnes (70% de la population) et des villes de plus en plus modernes, et entre les classes sociales. L'Inde commence à sérieusement sentir les effets de la crise monétaire et économique depuis 2008 et depuis le début de l'année 2012 voit sa croissance ralentir dangereusement... Quant aux Rajputs, ils sont toujours très respectés aujourd'hui, et certains participent à la vie politique tandis que d'autres sont devenus hoteliers et nous accueillent avec plaisir dans leur palais ou leur Fort.

Population

Rajasthan

Le Rajasthan, comme tout état de l’Union, a un gouvernement propre à l’organisation calquée sur celle de l’Etat Central:

  • Un gouverneur nommé par le Président de la République.
  • Un premier ministre et son Cabinet issus du parti majoritaire.
  • Une assemblée législative élue au suffrage universel.

L’Etat du Rajasthan est divisé en 32 districts, à la tête desquels siège un haut fonctionnaire assisté d’un Conseil composé d’élus locaux. A la base, chaque village, est dirigé par un Conseil élu, le Panchayat.

Au Rajasthan perdure la hiérarchie des castes, officiellement abolie par la Constitution en 1947. Une loi ne peut balayer des coutumes et des croyances millénaires. Cette hiérarchie, qui repose sur un fondement religieux, n’est pas liée à la richesse des individus mais à leur pureté. La naissance dans une caste donnée résulte des actes des vies antérieures. On distingue 4 varmas (le mot caste ayant été donné par les colonisateurs portugais) :

  • Les brahmanes
  • Les nobles et guerriers
  • Les commerçants, artisans et paysans
  • Les serviteurs et les intouchables à qui sont dévolus tous les métiers ou tâches impurs (contact avec des déchets humains, animaux et cadavres).

Quelques particularités du Rajasthan :

  • Les Rajputes (« fils de roi ») : ils représentent aujourd’hui 10% de la population mais leur rôle historique a été primordial. Ils ont donné leur nom à l’Etat : Rajasthan signifiant « pays des rois ». Les Rajputes étaient organisés en société féodale. Les clans constituaient l’aristocratie militaire, qui dirigeait tous les fiefs et les royaumes du Rajasthan. Leur héritage culturel est également très important : école de miniature, artisanat, Forts, palais et temples. Leur image est celle d’une grande bravoure et d’un code l’honneur exigeant.

  • Les Marwaris : désignent les riches marchands de Jodhpur, connus pour leur sens des affaires, notamment dans le commerce caravanier. Ils ont laissé un héritage culturel particulièrement visible au Shekhawati. Après le déclin du transport par caravane aux XVIIIe et XIXe, ils se sont exilés vers Mumbai et Kolkatta où ils ont prospéré dans les milieux commerciaux, industriels ou financiers. Les plus fameux d’entre eux sont les familles Birla et les Bajaj.

  • Les Jati (sous-castes d’agriculteurs) : sont très nombreuses,le Rajasthan étant un Etat rural. Les plus connues sont les Jats, les Rebaris et les Bishnois.

  • Les tribaux (ou Adivasi) sont les aborigènes. Ils représentent 12% de la population. Les ethnies principales sont les Minas, les Bhils (célèbres archers maintenant sédentarisés), les Garasias, les Gaduliya Lohar (forgerons nomades) et les Kalbeliya (nomades charmeurs de serpents connus aussi pour leur talent de chanteurs et danseurs).

Religions

Rajasthan

Les Hindous

89% de la population rajasthanie est hindoue. Les princes rajpoutes ont toujours été des fidèles et des ardents défenseurs de l’hindouisme et de ses traditions malgré la domination musulmane dans le Nord de l’Inde. Ils acceptèrent la suzeraineté moghole à la condition de conserver leurs croyances. L’hindouisme est omniprésent dans la vie quotidienne : pensées, coutumes, art, cuisine, etc…

Les Musulmans

Les musulmans forment la deuxième communauté religieuse du Rajasthan : 8,5% de la population. Ils sont surtout installés dans le nord-est du Rajasthan, là où l’influence des sultans de Delhi puis des Moghols fut importante. Leur grand centre religieux est Ajmer où se trouve le tombeau du saint Muin-Ud-Din Chisti, fondateur d’un ordre soufi.

Les Jaïns

Les jaïns représentent 1% de la population. Le Rajasthan regroupe 1/5 de la population indienne jaïne totale. Vous découvrez de très beaux temples jaïns à Ranakpur – le temple d’Adinath, un des 24 saints du mouvement jaïn – et à Mont Abu.

Les Sikhs

Les Sikhs, reconnaissables à leur turban bien ajusté, représentent 1,5% de la population rajasthanie. Ils sont surtout présents dans les grandes villes et dans le nord de l’Etat, en raison de la proximité du Penjab.

Les Chrétiens

Enfin, on dénombre environ 30.000 chrétiens au Rajasthan.

Climat

Rajasthan

Chaleur et sécheresse sont les deux termes qui caractérisent le climat du Rajasthan

Cependant on peut distinguer 3 saisons :

  • La saison chaude d'avril à juin : les températures atteignent facilement 45° à l’ombre dans la partie nord-ouest du Rajasthan, le climat devenant étouffant avant la mousson. Heureusement, les températures s’adoucissent la nuit. Autre phénomène caractéristique de cette saison : les vents violents dans les zones désertiques provoquant des tempêtes de sable.

  • La saison des pluies de juillet à septembre : les pluies de la mousson détendent et rafraichissent l’atmosphère. Ce n’est pas la saison la plus facile pour entreprendre un voyage mais ce n’est pourtant pas non plus la période la moins propice ; entre 2 averses, la lumière est très belle sur les paysages détrempés et l’atmosphère est très gaie. De plus, en période de mousson, il pleut au maximum 3-4 heures par jour. C’est après les premières pluies de mousson que la nature devient la plus belle.

  • La saison froide d’octobre à mars : dans la partie désertique, les températures peuvent descendre en-dessous de 0° la nuit en décembre/janvier, cependant les journées sont agréables dès que le soleil apparaît.

Cuisine

Rajasthan

La cuisine dégustée au Rajasthan est la cuisine communément appelée 'cuisine d’Inde du Nord'.

Le repas, végétarien ou non, est servi dans un thali. Le riz, les lentilles (dont on dénombre plus de 100 variétés), les légumes (fenugrec, épinard, courge, pomme de terre, petit pois, carotte, haricots verts, etc…) et les viandes (poulet et mouton) sont servis dans des petites coupelles, appelées 'katori' disposés dans le thali suivant un ordre qui n’est pas anodin. Vous trouvez dans un thali les 5 saveurs : salé, sucré, amer, aigre et astringent. Vous trouverez dans votre thali un des pains suivants : chapati, puri, paranta, papad ou naan. Bien sur, tous ces plats sont préparés avec des épices : cumin, gingembre, graines de moutarde noire, curcuma, poivre, ajwain, etc… et le plus délicat pour nos palais et estomacs : le piment !

Vous terminez votre repas avec une touche sucrée : halwa (semoule à base de farine de blé ou lentilles), kulfi (glace), kheer (riz au lait parfumé à la cardamome et agrémenté de fruits secs), gulab jamun, jalebi, et autres patisseries appaiseront le feu de votre palais.

Les boissons : ne manquez pas de boire le chai, thé bouilli dans le lait sucré aromatisé avec des épices, le lassi (yaourt battu) nature, sucré, salé ou aromatisé à la banane, la mangue, etc…, le nimbu pani ou citronnade.

Shopping

Rajasthan

Il est difficile de rentrer du Rajasthan sans avoir succombé à la tentation de l’achat.

L’Inde, et le Rajasthan en particulier, ont su conserver leur tradition artisanale. Votre unique problème sera de trouver suffisamment de place dans vos bagages au moment du départ !

Voici quelques uns des artisanats typiques du Rajasthan :

  • Les bracelets (« bangles ») de Jaipur et Kuchaman (bracelets laqués)
  • Les pierres précieuses ou semi-précieuses ainsi que les bijoux en argent à Jaipur
  • Les tissus de Jaipur et Sanganer (à 10 Km de Jaipur) : belles cotonnades aux motifs traditionnels imprimés selon la méthode du « block printing » (tampon sculpté enduit de teinture) ou du tie and dye (étoffe à l’aspect gauffré constellée de petits points)
  • Poteries et papier maché de Sanganer
  • Les tapis de Pokaran
  • Les miniatures de Bundi, Kota, Kishangarh et Udaipur (la vie du souverain rajpoute constitua une inépuisable matière pour les artistes peintres !)
  • Les articles fabriqués à partir du cuir de chameau (chaussures)
  • Les marionnettes dans tout le Rajasthan

Festivals

Rajasthan

Au Rajasthan, le calendrier est ponctué de nombreuses :

  • Fêtes religieuses : hindoues, musulmanes et jaïnes accompagnées souvent d’une kermesse (dite « Mela ») et d’un marché
  • Festivals culturels

Les fêtes religieuses : les grandes fêtes religieuses hindoues célébrées dans le reste de l’Inde telles que Diwali, Holi, Ganesh Chaturthi s’ajoutent à celles célébrées en l’honneur des saints locaux, celles qui commémorent des évènements mythiques ou réels comme la fête des Sati, et à celles des autres communautés religieuses, musulmanes et jaïnes.

Les villes ou villages sont envahis en quelques jours voire quelques heures de milliers de personnes, venues de tout le Rajasthan, à pieds, chariots tirés par des chameaux, tracteurs, bus, etc…et parés de leurs plus beaux vêtements colorés et accessoires. Certaines de ses fêtes sont aussi l’occasion de marchés aux bestiaux comme la foire aux chameaux de Pushkar ou la foire aux bœufs blancs de Nagaur. Ces fêtes religieuses sont un festival pour tous vos sens… Les festivals culturels sont pour la plupart organisés par le département du tourisme du Rajasthan et vous offrent une occasion de découvrir la richesse patrimoine culturel de l’Etat du Rajasthan.

Ils ont voyagé avec nous


Trustpilot
 
 
 
 
Logo ShantiTravel Footer

                       
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez 2 fois par mois nos idées et conseils de voyage
 
Contactez-nous

Experts basés :

New Delhi - Pondichéry (INDIA)
Colombo (SRI LANKA)
Katmandou (NEPAL)
Rangoun (BURMA)
Hanoï (VIETNAM)
Bali (INDONESIA)

Tel INDE: +91.11.46.07.78.00
Skype: shantitravel
Email:
Conditions générales de vente · Copyright Voyage Rajasthan © · tous droits réservés